Eldorado, ou tendance dut à la crise engendré par le COVID-19 ? Les marchés émergents font naître des réactions divisées, mais rarement de l’indifférence. En effet, les marchés émergents suscitent cette année l’enthousiasme des investisseurs pour la recherche de revenus importants, et la peur des investisseurs tend naturellement à favoriser la sécurité des marchés développés. Dans tous les cas, les marchés émergents font beaucoup de bruit chez les investisseurs français, et comme beaucoup d’investissements alternatifs, ils occupent également une place proéminente dans la diversification d’actifs chez les professionnels de la finance.

Dans cet article, vous découvrirez l’univers de l’investissement dans les pays émergents, ses spécificités par rapport aux marchés développés, et les particularités des pays qui le composent. Avec un potentiel de croissance économique et des performances boursières exceptionnelles, le monde émergent fera un retour en fin 2020. Explorez les raisons du regain d’attractivité, les zones d’attraction et les différentes manières de vous positionner sur ces marchés.

QU’EST CE QU’UN PAYS ÉMERGENT ?

Il n’existe pas à proprement parlé de définition de pays émergents. Le concept est né dans les années 1980 avec le développement des marchés boursiers dans les pays en développement.

Concernant les infrastructures financières, on peut dire que ce sont des pays incomplets, mais ils offrent de puissantes opportunités de croissance. Certains pays entrent dans cette catégorie sur la base de critères tels que le PIB ou les niveaux d’endettement. On assiste également à une ouverture de ces marchés aux investisseurs étrangers.

Les pays émergents sont en effet des pays à économie en transition. La croissance d’un tel pays ne repose plus sur l’agriculture comme avant, mais sur les industries émergentes. Les pays émergents d’aujourd’hui seront les pays développés de demain. C’était le cas dans des pays comme Dubaï, Hong Kong ou Singapour il y a quelques années. Par conséquent, les pays émergents se caractérisent par une forte croissance économique, mais leur PIB par habitant est toujours bien inférieur à celui des résidents des pays développés. Il est également remarquable que dans ces pays, les besoins en infrastructures (comme les voies de communication ou le logement) sont toujours importants. Le désir de la population d’un niveau de vie plus élevé fait progresser ces économies. D’une manière générale, leur taux de croissance économique est supérieur à celui des pays ayant une économie plus avancées.

Dans ce cas, comment se connecter avec les pays émergents? Comment distinguer les défis et opportunités qu’ils représentent ? L’attitude la plus pertinente est sans aucun doute d’étudier pays par pays ou de demander de l’aide à des experts en la matière. Chaque pays émergent a ses particularités et avant de faire un investissement sur ces marchés il faut prendre en compte ces différents aspects.

PAYS ÉMERGENTS LES PLUS ATTRAYANT POUR LES INVESTISSEURS FRANÇAIS :

Les pays émergents, comme précédemment exposés, ne présentent pas tous le même intérêt. Selon Carrie Law, P.D.G de Juwai – le célèbre groupe d’investissement immobilier basé à Hong Kong – les perspectives sont bien meilleures que prévues en Grèce «avec un contexte politique favorable et l’économie qui profite des nombreuses délocalisations d’entreprises qui souhaitent diversifier leurs activités hors de l’Asie».

La déclaration de Pascal Blanqué, directeur des investissements d’Amundi, a également souligné que d’autres pays à risques politiques, comme la Colombie ou le Chili, devraient inciter les investisseurs à une plus grande prudence. Il estime également que l’équilibre de certains pays émergents est encore fragile. Par exemple, l’Argentine ou la Turquie.

Lire aussi notre article => Top 3 des investissements à éviter à tout prix en 2020

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DES PAYS ÉMERGENTS :

L’ensemble des pays émergents, à travers le globe, représentent 80 % de la population mondiale, 75 % des terres émergées, 30 %du PIB mondial et ils produisent 50 % des exportations mondiales. (Source :Libéralisation financière, impact sur la croissance économique des pays émergents. Louvain School of Management).

Les marchés émergents attirent aujourd’hui des investisseurs du monde entier qui cherchent à diversifier leurs horizons d’investissements et veulent bénéficier de la puissance du processus des pays émergents générant des rendements bien supérieur à ceux escomptés dans les pays développés. Un taux de croissance supérieur aux pays développés est en effet l’une des caractéristiques des pays émergents. Mais, la croissance des marchés émergents devrait être bien plus importante que celle des pays développés en 2021, selon Monica Defend, Responsable de la Recherche Groupe chez Amundi.

…un taux de croissance supérieur aux pays développés est en effet l’une des caractéristiques des pays émergents…

Les pays émergents bénéficient du phénomène de dé-globalisation de la croissance, qui conduit à une « transformation de la croissance mondiale donnant lieu à une baisse de la production, un ralentissement des échanges et une augmentation de la demande interne » selon Yves Perrier.
Dans ce monde devenu multipolaire (il y a 30 ans, la population de l’OCDE représentait 20 % de la population mondiale et 50 % du PIB mondiale. Alors qu’aujourd’hui elle représente 10 % de la population mondiale et un tiers du PIB mondial) dans lequel l’information et le savoir se diffusent, la démographie rejoint l’économie, avec l’émergence d’une croissance autonome due à une forte demande domestique. Pour les pays émergents, la dé-globalisation actuelle n’est pas une menace mais une opportunité. D’un point de vue écologique, la régionalisation, y compris les lieux de consommation des produits, est une opportunité pour la planète. Mais tant qu’elle peut investir dans des marchés émergents connaissant une croissance explosive, c’est aussi une opportunité pour le monde financier et les investisseurs souhaitant dé-bancariser leur argent.

Ce point de vue est partagé par Bonner Barnes – President, Chief Investment Officer chez BARNES INTERNATIONAL pour qui « la diminution du commerce et le développement de politiques protectionnistes induit une approche plus régionalistes ». Il considère que « certains marchés émergents comme la Grèce, le Portugal pour l’Europe, La Chine, L’inde pour l’Asie et le Cap Vert, Zanzibar pour l’Afrique peuvent profiter de cette transformation ». Il s’agit même d’un investissement idéal « s’il est associé à une prime de risque sympathique et une devise sous-évaluée ». Il conviendra en effet pour le Chief Investment Officer de BARNES INTERNATIONAL de « s’exposer à la dette émergente en préférant le « Hard Currency », afin de profiter du potentiel en devises locales en cas de baisse du dollar ».

LES SECTEURS LES PLUS PROMETTEURS EN FIN 2020 DES PAYS ÉMERGENTS :

La croissance des pays émergents est donc une réalité. Certains domaines seront plus prometteurs que d’autres. Voici les industries ou catégories de capitalisation financières qui devraient bien performer dans les mois et années à venir.

D’abord, soulignons l’importance des perspectives pour le secteur immobilier des pays émergents. Ross Teverson, Head of Strategy, Emerging Markets, chez Jupiter AM considère en effet que « les biens immobiliers de petits pays des marchés émergents et des marchés frontières disposent de modèles d’affaires combinant les forces de promoteurs immobiliers de renommé mondial, tels que BARNES INTERNATIONAL, DOLPHIN CAPITAL ou bien Rothschild REIM et de l’innovation fintech qui ouvre le marché immobilier des pays émergents à toutes les bourses et type d’investisseurs», ce qui pourrait lui faire « bénéficier d’une inclusion financière croissante ».

L’expert des marchés émergents Jupiter AM a également souligné le bon état de l’industrie des semi-conducteurs, estimant que les actions des entreprises du secteur « se sont bien comportées tout au long de 2019, et que cette tendance devrait se poursuivre en 2020 », avec l’avènement de la 5G, ajoutant « L’industrie s’est consolidée et les nouveaux dirigeants devraient bénéficier des changements. »

Enfin, Jupiter AM a déclaré que se positionner sur les petites et moyenne entreprises (PME) cette année pourrait être un choix judicieux (pour les investisseurs avisés). Le marché économique de petite et moyenne taille a subi un impact énorme en 2019. «De nombreuses sociétés ont été vendues, parfois même sous-cotées.» Mais Ross Teverson a expliqué que «les cours des actions de ces sociétés se sont bien comportés en 2020», selon Il a déclaré: « Cette tendance devrait se poursuivre en 2021, surtout si le marché commence à transcender les turbulences géopolitiques et à se concentrer sur les connaissances de base. »

Lire aussi notre article => Définir ses objectifs et ses horizons de placement

COMMENT INVESTIR DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ?

Nombreux sont les supports d’investissements adaptés à l’investissement dans les pays émergents. Voici un aperçu de supports disponibles que nous vous conseillons, selon le secteur d’investissement et votre niveau d’expérience dans le domaine de l’investissement :

Investir dans l’immobilier émergent :

Pour les investisseurs débutant : La S.C.P.I ou le financement participatif.
Pour les investisseurs standard : Le Fond Commun de Placement Immobilier (F.C.P.I)
Pour les investisseurs avisés : Les titres immobiliers ou les contrats de participation au bénéfice
Pour les investisseurs professionnels : L’immobilier physique (via une S.C.I) ou les titres de sociétés de promotion immobilière.

Investir dans l’économie émergente :

Pour les investisseurs débutant : L’assurance vie ou les Fonds Commun de Placement (F.C.P)
Pour les investisseurs standard : Les titres boursiers de sociétés locales ou les fonds d’actions.
Pour les investisseurs avisés : Le Business Angel ou le financement participatif.
Pour les investisseurs professionnels : Différentes offres sur mesure. Demandez conseil à nos experts.

En conclusion, les pays émergents recèlent de nombreux atouts d’investissements. Bonnes occasions de vous constituer un patrimoine ou diversifier vos actifs. Toutefois ce type de placement nécessite une stratégie d’investissement propre, adaptée à votre profil et situation financière. Nous vous invitons donc à ne pas prendre de risque et à consulter gratuitement un de nos conseillers en investissement financier (C.I.F), qui vous aidera à évaluer la meilleur stratégie et allocation d’investissement.

Pour plus d’information et découvrir ou placer votre argent en 2020 n’hésitez pas a contacter nos experts gratuitement

Contact

Toutes nos informations sont de nature universelle. Ils ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé pour les transactions, et ne peuvent être comparés à des services de conseil en investissement financier ou à la motivation de tout outil financier. Les lecteurs assument l’entière responsabilité de l’utilisation des informations fournies, et n’ont aucun recours contre l’éditeur de moncomparateurplacmeent.com. L’éditeur de moncomparateurplacmeent.com n’est pas responsable des erreurs, omissions ou investissements inappropriés.